valium : quand ce sédatif devient un danger pour le patient

Le Valium est un médicament couramment utilisé pour traiter l’anxiété, les troubles du sommeil et les spasmes musculaires. Bénéfique pour certaines personnes, son utilisation peut toutefois présenter des dangers. Apprenez à repérer les effets secondaires courants du Valium et les précautions à prendre pour minimiser les risques pour vous-même et votre entourage.
11 Juin. 2023
goodnight
Temps de lecture : 4 minutes

Qu’est-ce que le Valium et pourquoi est-il prescrit ?

Le Valium, également connu sous le nom de diazépam, est utilisé pour traiter diverses affections, notamment l’anxiété, les troubles du sommeil, les spasmes musculaires et les crises d’épilepsie.

Ce médicament fait partie de la famille des benzodiazépines. Ces derniers agissent sur le système nerveux central en augmentant l’effet du neurotransmetteur GABA, ce qui aide à réduire l’anxiété et à favoriser la relaxation. Cependant, leur utilisation peut également entraîner des effets secondaires et des complications.

Quels sont les effets secondaires courants du Valium ?

L’utilisation du Valium peut entraîner divers effets secondaires, dont cinq principaux. Si vous prenez déjà du Valium ou que votre traitement commence prochainement, discutez des effets suivants avec votre médecin :

  • Risque de somnolence et de fatigue sont des effets secondaires courants du Valium pouvant affecter significativement la qualité de vie.
  • Troubles de la coordination, tels que des difficultés à marcher, des problèmes d’équilibre et une mauvaise coordination des mouvements liés à la prise de Valium.
  • Problèmes de mémoire, tels que l’amnésie antérograde. Dans ce cas, les événements ayant lieu pendant la période d’utilisation du médicament sont susceptibles d’être oubliés par la personne.
  • Troubles gastro-intestinaux liés au Valium comme la nausée, la diarrhée et la constipation.
  • Risques de dépression (déclencher ou aggraver ces risques).

Recommandation : Si, avec votre nouveau traitement de Valium, vous ressentez des changements d’humeur ou des pensées suicidaires, consultez immédiatement un professionnel de santé.

Autrement, si vous ressentez rapidement l’un de ces symptômes de façon grave ou persistante, ne tardez pas à consulter votre médecin. Ce dernier pourra adapter le dosage voire tout le traitement au Valium.

Dans quels cas le Valium devient-il un danger pour le patient ?

Le Valium peut devenir dangereux pour le patient dans certaines situations. Aussi, il existe plusieurs cas de figure à connaître si vous ou l’un de vos proches prenez du Valium.

Le risque de dépendance

Le Valium peut créer une dépendance physique et psychologique, surtout lorsqu’il est utilisé sur de longues périodes ou à des doses élevées. Les symptômes de sevrage, tels que l’anxiété, l’insomnie et les tremblements, surviennent parfois lors de l’arrêt du traitement.

Le risque de coma en cas de surdosage

Un surdosage de Valium est dangereux et potentiellement fatal. Les symptômes d’un surdosage peuvent inclure une somnolence extrême, une confusion, une faiblesse musculaire, des difficultés respiratoires et un coma. Si vous pensez être en situation de surdosage, consultez immédiatement les services d’urgence.

Le Valium et les interactions médicamenteuses dangereuses

Cette solution peut interagir avec d’autres médicaments, notamment les opioïdes, les barbituriques et les antidépresseurs, ce qui peut entraîner des effets secondaires graves ou une diminution de l’efficacité des médicaments. Informez votre médecin de tous les médicaments que vous prenez pour éviter les interactions dangereuses.

L’utilisation inappropriée du Valium

Le mésusage ou l’utilisation inappropriée du Valium, par exemple en prenant des doses plus élevées que celles prescrites ou en combinant le médicament avec d’autres substances, peut augmenter les risques d’effets secondaires graves et de complications. Surtout, ne consommez jamais plus de Valium que les doses prescrites par votre médecin.

Quelles précautions prendre pour minimiser les dangers du Valium ?

Pour minimiser les risques associés à l’utilisation du Valium, il est important de prendre certaines précautions.

Suivre les recommandations du médecin

Cela relève du bon sens, mais suivez toujours les instructions de votre médecin concernant le dosage et la durée du traitement par Valium. Ne prenez pas plus que la dose prescrite et ne prolongez pas le traitement sans consulter votre praticien.

Surveiller les effets secondaires et les signes de dépendance

Soyez attentif aux effets secondaires et aux signes de dépendance pour informer votre médecin de tout changement ou problème que vous rencontrez. Surtout, prenez ces risques très au sérieux.

Éviter l’alcool et les autres substances altérant le système nerveux central

L’alcool et d’autres substances qui affectent le système nerveux central peuvent interagir avec le Valium et augmenter le risque d’effets secondaires graves. Évitez de consommer de l’alcool et d’utiliser d’autres substances altérant le système nerveux central pendant que vous prenez du Valium.

Utiliser le Valium pour des périodes courtes et à des doses minimales efficaces

Pour réduire les risques de dépendance et d’effets secondaires, utilisez le Valium pour des périodes aussi courtes que possible et à des doses minimales efficaces.

Le Valium est-il approprié pour tout le monde ?

Le Valium n’est pas un médicament adapté à tout le monde. En effet, certaines personnes peuvent présenter des risques accrus lors de l’utilisation de ce médicament. Pour d’autres, il est généralement contre-indiqué.

Le Valium chez la femme enceinte ou allaitante

Le Valium peut traverser le placenta et être excrété dans le lait maternel. Ainsi, son utilisation n’est généralement pas recommandée chez les femmes enceintes ou allaitantes.

Le Valium chez le sénior

Les personnes âgées peuvent être plus sensibles aux effets secondaires du Valium. Une surveillance étroite et des ajustements de dosage peuvent être nécessaires pour minimiser les risques.

Le Valium chez les enfants et les adolescents

L’utilisation du Valium chez les enfants et les adolescents n’est généralement pas recommandée, car la sécurité et l’efficacité du médicament chez ces populations n’ont pas été suffisamment étudiées.

Le Valium chez les patients souffrant de certaines conditions médicales

Certaines conditions médicales, comme les troubles respiratoires, les problèmes hépatiques et les antécédents de dépendance à l’alcool ou aux drogues, peuvent augmenter les risques associés à l’utilisation du Valium. Consultez toujours votre médecin avant de commencer un traitement par Valium si vous souffrez de l’une de ces conditions.

Quelles sont les alternatives au Valium pour gérer les troubles du sommeil ?

Les effets du Valium vous préoccupent ? Sachez, qu'il existe d’autres options pour gérer l’anxiété et les troubles du sommeil. Elles sont naturelles ou ne font pas partie de la fameuse catégorie des benzodiazépines.

Les thérapies non médicamenteuses et les remèdes naturels

Des approches non médicamenteuses, telles que la thérapie cognitivo-comportementale, la méditation, la relaxation et l’exercice physique, peuvent être efficaces pour gérer l’anxiété et les troubles du sommeil. Certains produits naturels, comme les tisanes ou les autres traitements phytothérapiques, peuvent être particulièrement efficaces.

Les médicaments non-benzodiazépines

D’autres classes de médicaments, comme les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS), les antidépresseurs atypiques ou les médicaments spécifiquement conçus pour traiter l’insomnie, peuvent être une alternative aux benzodiazépines comme le Valium. Discutez avec votre médecin des meilleures options pour votre situation.

 

Source images

  • Pixabay

Que pensez-vous de cet article ?

Partagez votre avis sur les réseaux !
goodnight
GOODNIGHT.LIFE, le média qui rend accessible le sommeil. Rendez-vous dans les Chroniques du Sommeil pour trouver ensemble votre solution pour mieux dormir.
Chroniques du sommeil - 2 matins par semaine dans ta boîte mail

ton rendez-vous gratuit et douillet 2 matins par semaine

2 jours par semaine, on prend le café ensemble pour te parler de l'actualité du sommeil, te donner de nouveaux conseils sommeil, t'informer sur les innovations en matière de sommeil et de bien-être, et bien plus.

articles similaires

crispation de la mâchoire et bruxisme nocturne, quel est ce phénomène ?
Trouble méconnu affectant la mâchoire, le bruxisme est un serrement ou grincement des dents involontaire. Alors que les enfants sont plus…
Lire l’article
xanax 0,25 mg ou 0,5 mg : les effets secondaires derrière ce médicament anxiolytique
Le Xanax est un anxiolytique dont le générique est l'alprazolam. Et, bien que souvent prescrit par les médecins pour réduire…
Lire l’article
bien-être du microbiote intestinal : comment les pré et probiotiques peuvent améliorer le sommeil ?
Le secret d'un sommeil réparateur pourrait se cacher dans notre ventre. Grâce aux avancées scientifiques, une nouvelle piste d'exploration s'ouvre…
Lire l’article
comment surviennent les épisodes de paralysie du sommeil ?
Trouble à la frontière entre le sommeil et l'éveil, la paralysie du sommeil a longtemps alimenté l'imaginaire collectif, donnant naissance…
Lire l’article
1 2 3 11

Soyez les premiers informés des dernières actualités
sur le sommeil 😴

Parce que le sommeil c’est du sérieux.
Abonnez-vous à notre newsletter pour être certain de ne jamais manquer une bonne astuce pour améliorer votre sommeil.

Promis, on n’envoie pas d’emails après 18h.
Logo Blanc
GOODNIGHT.LIFE fournit des informations et des ressources pour permettre aux personnes de prendre des décisions plus avisées en matière de sommeil, afin que vous puissiez dormir sur vos deux oreilles.
annuaires des spécialites
Cliniques du sommeil

Je suis un professionnel de santé
catégories