liens entre alzheimer et les troubles du sommeil : la recherche médicale avance

Le sommeil joue un rôle fondamental dans la santé et le bien-être. Cependant, pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, le sommeil se révèle parfois plus compliqué. Provoquant une perte progressive des fonctions cognitives, cette maladie peut altérer la qualité du sommeil.
24 Sep. 2023
Chloé
Temps de lecture : 5 minutes

Malgré la maladie, les personnes atteintes d'Alzheimer peuvent soulager leurs troubles du sommeil en apprenant à mieux les appréhender. L'environnement de sommeil est bien entendu important, mais l'entourage et les activités pratiquées pendant la journée ont également un rôle primordial.

La maladie d'Alzheimer, qu'est-ce que c'est ?

La maladie d'Alzheimer est une pathologie neurodégénérative. Elle se caractérise par une dégradation progressive de la mémoire et des fonctions cognitives conduisant à la démence et la présence de dépôts, des amyloïdes, dans le cerveau. Dès les premiers signes, cette maladie présente d'importantes répercussions sur la vie quotidienne et le sommeil.

🇫🇷 En France, près d'un million de personnes sont touchées par la maladie d'Alzheimer.

Source : INSERM

Les symptômes peuvent varier d'une personne à l'autre, mais la perte de mémoire est la plus fréquente. Toutefois, pour que le diagnostic de maladie d’Alzheimer soit posé, il doit être associé à d’autres troubles cognitifs tels que :

  • Des troubles du langage, comme l'aphasie ;
  • Des troubles du geste (perturbations motrices) : l'apraxie ;
  • Des troubles de la reconnaissance (personnes et objets) : l'agnosie ;
  • L’altération des fonctions exécutives, notamment de la capacité à s'adapter à son environnement.

Avec l'amnésie qui caractérise les troubles de la mémoire, la maladie d'Alzheimer est souvent appelée la maladie des 4A.

🔬 Les scientifiques ont découvert plusieurs maladies apparentées à Alzheimer dont :

  • La maladie à corps de Lewy ;
  • Les dégénérescences lobaires fronto-temporales ;
  • La paralysie supranucléaire progressive ;
  • La dégénérescence cortico-basale ;
  • L'encéphalopathie vasculaire ;
  • Les démences alcooliques ;
  • Le syndrome de l'aphasie primaire progressive ;
  • Le syndrome de l'atrophie corticale postérieure.

Ces pathologies sont dites "apparentées" à Alzheimer, car elles présentent les mêmes symptômes. Mécanismes, manifestations et traitements de la maladie sont tout de même différents.

Source : France Alzheimer

Bien que les raisons précises de cette maladie ne soient pas encore identifiées, les travaux en cours nous permettent d'obtenir des informations supplémentaires sur les mécanismes biologiques en question.

Quels liens entre la maladie d’Alzheimer et le sommeil ?

Quels liens entre la maladie d’Alzheimer et le sommeil ?

Maladie principalement présente chez les personnes âgées, la recherche scientifique poursuit ses études depuis 1907, date à laquelle la pathologie fût découverte.

La maladie d'Alzheimer accentue les troubles du sommeil

Il est avéré que les problèmes de sommeil sont fréquemment présents chez les personnes âgées atteintes d'Alzheimer, et ce, dès les premiers signes visibles à la maladie. En effet, les lésions cérébrales engendrées par celle-ci ont un impact sur le sommeil. Selon la fondation Vaincre Alzheimer, les troubles du sommeil, tels que les insomnies ou l'apnée du sommeil, auraient tendance à progresser à mesure que la maladie évolue.

Un mauvais sommeil peut favoriser le développement de la maladie ?

Le lien entre Alzheimer et le sommeil irait dans les deux sens. Les résultats de plusieurs études suggèrent effectivement qu’un sommeil de mauvaise qualité contribuerait à développer la maladie d’Alzheimer sur le long terme. Ces données restent toutefois à relativiser, puisque la maladie dépend d’un grand nombre d'autres facteurs.

🔎 Pour aller plus loin sur les liens entre le sommeil et Alzheimer, n'hésitez pas à consulter ce fact-checking de l'INSERM.

La science s'intéresse au sommeil paradoxal pour détecter la maladie

C'est effectivement ce qu'annonce un récent article de l'INSERM. Le sommeil paradoxal est une phase du sommeil où l'on rêve et où le cerveau se nettoie et se souvient. Or, cette phase est perturbée chez les personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer.

Des chercheurs de l'INSERM ont mesuré cette phase du sommeil et les dépôts toxiques chez des personnes âgées sans problèmes de mémoire. Ils ont découvert que le sommeil paradoxal était moins bon chez celles qui avaient plus de dépôts toxiques. Cela pourrait signifier que le sommeil paradoxal est un indicateur précoce ou un facteur de risque de la maladie d'Alzheimer. Les chercheurs espèrent confirmer leurs résultats avec d'autres études et voir si le sommeil paradoxal peut prédire l'évolution ou l'apparition de la maladie d'Alzheimer.

Comment soulager les troubles du sommeil malgré Alzheimer ?

Comment soulager les troubles du sommeil malgré Alzheimer ?

Avec les bonnes techniques, les troubles du sommeil liés à la maladie d’Alzheimer peuvent être combattus. Les proches aidants ont également leur rôle à jouer en encourageant et en accompagnant le malade d'Alzheimer à traiter les troubles du sommeil.

Adopter une bonne routine de sommeil

Gérer les troubles du sommeil commence par de bonnes habitudes de sommeil. D'une manière générale, adopter une bonne routine de sommeil est idéal pour améliorer la qualité de ses nuits.

L'idée est de se lever et de se coucher systématiquement à la même heure, afin d'habituer le cerveau à un certain rythme. Des activités spécifiques peuvent également être associées au coucher ainsi qu’au réveil : lecture, exercices de respiration...

Détendus, le cerveau et le corps sont plus à même de trouver un sommeil réparateur et ainsi, éloigner stress, anxiété et dépression.

Éviter les stimulants

Pour bien dormir, il est important d’éviter les stimulants à partir de 16 h. C’est notamment le cas du café et du thé, mais également des boissons alcoolisées ou contenant de la caféine, comme les sodas, gazeux ou non.

En début de soirée, privilégiez plutôt des infusions, chaudes ou froides, à base de plantes. Prises au bon moment, certaines plantes peuvent réellement améliorer le sommeil chez les malades d'Alzheimer.

Rester actif la journée

La sédentarité est l'un des facteurs de risque de développer la maladie. Aussi, pour éviter que les symptômes ne s'aggravent trop rapidement, les patients atteints d'Alzheimer doivent pratiquer une activité physique régulière. Il ne s'agit pas de faire un marathon, mais bien de sortir marcher et de prendre l'air.

Cette exposition à la lumière naturelle envoie un message clair au cerveau : il faut rester éveillé. Au coucher du soleil, la production de mélatonine repart à la hausse, signe qu'il est l'heure de dormir.

🎲 Pratiquer des activités en groupe renforce la sociabilisation, nécessaire dans le cadre de cette pathologie.

Pratiquer la luminothérapie

A défaut de pouvoir prendre l'air et de profiter du soleil (à cause du mauvais temps, par exemple), la personne malade peut pratiquer la luminothérapie.

Concrètement, cette technique consiste à s'exposer à une lumière artificielle qui reproduit la lumière naturelle du soleil. Une séance au réveil inhibe la production de mélatonine, l'hormone du sommeil. Simple à mettre en place, la luminothérapie se réalise à l'aide d'une lampe spéciale : une lampe de luminothérapie.

Si vous avez un proche atteint de la maladie, choisissez un modèle simple à utiliser.

 

Consulter un médecin

Toute personne touchée par la maladie d'Alzheimer ou une maladie apparentée doit être suivie par son médecin traitant. En effet, la médecine peut permettre d’apaiser les symptômes secondaires de la maladie d’Alzheimer, dont font partie les troubles du sommeil.

N’hésitez jamais à en parler à votre médecin. Si les méthodes naturelles recommandées ne fonctionnent pas, ce dernier pourra vous prescrire un traitement médicamenteux adapté à la maladie.

Les médicaments peuvent-ils soulager les troubles du sommeil chez les personnes touchées par Alzheimer ?

Qui dit traitement médicamenteux pour soulager les problèmes de sommeil ne dit pas forcément somnifères. Bien que prescrits par les médecins à certains patients, ces sédatifs et tranquillisants peuvent engendrer des effets secondaires graves chez les personnes touchées par une maladie d'Alzheimer.

Au contraire, deux molécules, considérées comme moins dangereuses peuvent être données à des personnes souffrantes d'Alzheimer :

  • La mélatonine en comprimé ou sous forme de gummies ;
  • La trazodone, un anti-dépresseur, moins puissant que les somnifères.

Si vous voulez améliorer les conditions de sommeil de votre proche malade, ne prenez surtout pas l'initiative de lui donner des médicaments. Demandez toujours l'avis d'un médecin.

Pour aller plus loin : Webinaire Alzheimer et Sommeil par France Alzheimer

 

Sources images

  • Freepik
  • Pixabay

Que pensez-vous de cet article ?

Partagez votre avis sur les réseaux !
Chloé
Passionnée par le monde mystérieux du sommeil, je suis rédactrice web SEO pour Goodnight.life, le guide incontournable pour tous ceux qui cherchent à améliorer la qualité de leurs nuits. 💤 Grâce à ma veille permanente, je vous offre des articles approfondis sur les troubles du sommeil, les méthodes éprouvées pour un repos optimal et les innovations récentes dans le domaine. Mon credo ? La pertinence de l'article et la fiabilité des sources, le tout pour vous fournir les clés d'un sommeil réparateur. 🗝️
Chroniques du sommeil - 2 matins par semaine dans ta boîte mail

ton rendez-vous gratuit et douillet 2 matins par semaine

2 jours par semaine, on prend le café ensemble pour te parler de l'actualité du sommeil, te donner de nouveaux conseils sommeil, t'informer sur les innovations en matière de sommeil et de bien-être, et bien plus.

articles similaires

les principales conséquences du manque de sommeil à long terme sur la santé : diabète, prise de poids...
Imaginez-vous un matin où le réveil sonne, après une nuit où chaque minute de sommeil est comptée. Vous ouvrez les…
Lire l’article
l'anxiolytique temesta - lorazépam 1 mg ou 2,5 mg : quels sont les effets secondaires de ce médicament ?
Le Temesta, connu sous le nom de lorazépam, est couramment prescrit pour ses propriétés anxiolytiques face aux troubles de l'anxiété.…
Lire l’article
comment éviter de baver en dormant et les raisons de la salivation excessive la nuit
Se réveiller avec un oreiller humide à cause de la bave... ce n'est jamais agréable. Pourtant, si baver pendant le…
Lire l’article
comment vivre avec le syndrome de fatigue chronique encéphalomyélite myalgique em/sfc
Le syndrome de fatigue chronique (SFC), ou encéphalomyélite myalgique, affecte 17 à 24 millions de personnes dans le monde. Cette…
Lire l’article
1 2 3 14

Soyez les premiers informés des dernières actualités
sur le sommeil 😴

Parce que le sommeil c’est du sérieux.
Abonnez-vous à notre newsletter pour être certain de ne jamais manquer une bonne astuce pour améliorer votre sommeil.

Promis, on n’envoie pas d’emails après 18h.
Logo Blanc
GOODNIGHT.LIFE fournit des informations et des ressources pour permettre aux personnes de prendre des décisions plus avisées en matière de sommeil, afin que vous puissiez dormir sur vos deux oreilles.
annuaires des spécialites
Cliniques du sommeil

Je suis un professionnel de santé
catégories