au-delà de leurs significations : les secrets fascinants du monde des rêves

Les rêves ont toujours fasciné l’humanité, mais malgré notre curiosité croissance, nous n’avons jamais pu les comprendre complètement. Certains scientifiques en ont pourtant fait leur spécialité ! Plongeons dans le monde mystérieux, encore trop peu connu des rêves pour en apprendre davantage sur leurs significations.
18 Avr. 2023
Chloé
Temps de lecture : 5 minutes

Les rêves remontent à l’Antiquité, où les Grecs et les Romains croyaient que les rêves étaient des messages d’un dieu. Cependant, ce n’est qu’au XIXe siècle que la psychanalyse a commencé à explorer plus profondément l’interprétation des rêves. Parmi les grands psychanalystes, citons les travaux de Sigmund Freud et de Carl Jung. Près de deux siècles après ces écrits, où en sont nos représentations des rêves et comment la signification des rêves et des cauchemars peut jouer un rôle sur notre santé mentale ?

Science des rêves : comprendre les raisons des rêves

En sachant que le sommeil est rythmé par une succession de plusieurs cycles successifs (3 à 6) compris entre 60 et 120 minutes chacun, les scientifiques se sont accordés pour définir la phase paradoxale comme étant celle du rêve. Avant de s’intéresser à l’étude et à l’histoire des rêves, que sont-ils précisément ?

Le rêve, qu’est-ce que c’est ?

Aussi mystérieux que soit le rêve, nous pouvons néanmoins en donner une ébauche de définition. Expérience subjective se produisant pendant le sommeil et caractérisée par une activité mentale intense et variée, le rêve fait appel aux sensations, aux émotions, aux pensées ainsi qu’à des images souvent vives et intenses. Plus scientifiquement, les rêves peuvent être considérés comme une manifestation du fonctionnement normal du cerveau pendant le sommeil (notamment la phase paradoxale), et peuvent être influencés par des facteurs tels que l’état émotionnel, les expériences de la vie quotidienne et la santé mentale des individus.

Selon « Dreaming », un article publié par l’Encyclopedia Britannica, le rêve peut se définir comme « un état de conscience qui se produit pendant le sommeil et qui se caractérise par une activité mentale intense et une perception sensorielle ».

Britannica est un média britannique constitué de chercheurs, d’éditeurs, de technologues, de concepteurs et d’animateurs engagés à dévoiler au grand jour des histoires, des découvertes scientifiques et présenter des enseignements innovants. Britannica se veut être le messager du passé, le porte-parole du présent et l’optimisme du futur quant aux prochaines évolutions de notre monde.

Pour sa part, l’Association for Psychological Science explique dans sa section « Dreams » que les rêves sont des « expériences hallucinatoires vécues pendant le sommeil ».

L’Association for Psychological Science est un organisme américain anciennement connu sous le nom de American Psychological Society. Cette association souhaite « Promouvoir et protéger les intérêts de la psychologie orientée scientifiquement dans la recherche, l’application, l’enseignement et l’amélioration du bien-être humain »

L’histoire de l’étude scientifique des rêves

Si les rêves ont toujours fasciné, les époques se sont succédé, les moyens ont évolué et les angles de la recherche scientifique n’ont pas pris les mêmes virages. Pour les civilisations antiques, les rêves été perçus comme un moyen de communication avec un dieu, sans réelles recherches approfondies. Les travaux de Sigmund Freud et de Carl Jung en revanche, ont mis l’accent sur l’interprétation des rêves comme moyen d’accéder à l’inconscient.

Au XXe siècle, les recherches se sont quelques peut accélérées avec la découverte du sommeil paradoxal dans les années 50 et la technologie EEG. Ces deux grandes avancées ont permis aux scientifiques de mieux comprendre les différentes phases du sommeil et le rôle des rêves dans le processus de consolidation de la mémoire. Depuis la fin du siècle (années 1990), les avancées en neuroimagerie ont permis d’étudier les mécanismes cérébraux des rêves et leur lien avec la cognition et les émotions.

Depuis le début du XXIe siècle, les avancées technologiques ont permis de mieux comprendre les rêves et leur rôle dans le fonctionnement du cerveau. Les études scientifiques se sont multipliées pour en savoir plus sur les mécanismes du rêve et son impact sur notre santé mentale :

  • La découverte des ondes cérébrales spécifiques au rêve : Les scientifiques ont découvert que les rêves étaient associés à des ondes cérébrales particulières, les ondes theta, diffèrant des ondes associées aux états de veille et de sommeil profond. Cette découverte a permis de mieux comprendre les différents stades du sommeil et leur impact sur les rêves.
  • Les avancées dans la neuroimagerie : L’utilisation de techniques d’imagerie cérébrale, telles que l’IRM et la TEP, a permis d’observer l’activité cérébrale pendant le rêve et de mieux comprendre les zones du cerveau impliquées dans le traitement des rêves.
  • Les avancées sur les rêves lucides : Le rêve lucide est un état de conscience dans lequel la personne est consciente qu’elle rêve. Les scientifiques ont étudié ce phénomène pour mieux comprendre la conscience et les différentes formes de sommeil.

Les études et les recherches évoluant constamment, restez connecté pour connaître les prochaines découvertes fascinantes du monde des rêves.

Les différents types de rêves et leurs significations

Rêver suggère un phénomène et fait appel à diverses interprétations. Toutefois, il n’est pas si aisé de décrypter les rêves tant leurs symboles sont variés selon les cultures. Parmi les rêves récurrents, nous retrouvons néanmoins :

  • Les rêves liés aux animaux : serpent, araignée…
  • Les rêves en lien avec la famille ;
  • Les rêves dans lesquels le dormeur est acteur : saut dans le vide, perte de dent…

L’interprétation sociologique des rêves (deux volumes parus en 2018 et en 2021) de Bernard Lahire, présente justement la façon dont sont appréhendés les rêves par les sciences sociales quand la psychanalyse de Freud, la psychologie et les neurosciences en consacrent déjà des articles entiers. Dans son livre, Bernard Lahire propose un voyage dans la fabrique des rêves pour tenter de les relier aux expériences de vie des individus.

Bernard Lahire (né en 1963) est un sociologue français directeur du CNRS au Centre Max-Weber à Lyon. Avant de se concentrer sur les rêves, ses travaux portaient principalement sur l’école (échecs et réussites scolaires, illettrisme, enseignement supérieur…

Aujourd’hui, outre l’interprétation des rêves de Bernard Lahire, certains rêves trouvent une interprétation commune :

  • Rêver de perdre ses dents : ce songe est symbole d’un changement dans la vie du dormeur engendrant toutefois un certain inconfort pour l’individu. Ce rêve peut aussi être synonyme d’angoisse face à la mort et à la finalité de la vie.
  • Rêver d’une chute libre : ce rêve survient lorsque le dormeur décide de laisser tomber son masque et de se montrer tel qu’il est (selon Carl Jung).
  • Rêver d’une araignée : ce rêve est davantage symbole d’indépendance et de distance face à un amour pouvant être étouffant ou envahissant.

Retenez cependant que rêver d’animaux peut davantage se présenter comme un cauchemar plutôt qu’un rêve si vous en êtes phobique.

Cauchemars : une version horrifique des rêves ?

Justement, nous ne pouvons parler de rêves sans évoquer les cauchemars. Le cauchemar est un phénomène courant chez les êtres humains. Il se manifeste sous la forme d’un rêve particulièrement désagréable, voire terrifiant. Les cauchemars sont associés à des modifications physiologiques plus importantes que celles observées lors d’un rêve classique, telles qu’une accélération du rythme cardiaque et de la respiration. Selon les recherches menées dans le domaine du sommeil, les cauchemars surviennent principalement pendant la phase de sommeil paradoxal, c’est-à-dire vers la fin de la nuit. Aussi, il convient de les différencier des terreurs nocturnes. Ces dernières sont des accès brefs de panique survenant en sommeil profond, au début de la nuit. Et, si elles sont courantes chez les enfants âgés de 3 à 6 ans, elles peuvent également se manifester chez les adultes, généralement entre 20 et 30 ans, souvent associées à un épisode de somnambulisme. Cependant, il est important de souligner que les terreurs nocturnes sont beaucoup moins fréquentes chez l’adulte que chez l’enfant.

Selon une étude relayée par le National Sleep Foundation, près de 47 % des étudiants interrogés avaient fait au moins un cauchemar au cours des deux semaines précédant l’enquête. Aussi, environ 2 à 8 % des adultes sont victimes de troubles cauchemardesques. De plus, les personnes atteintes de troubles du sommeil, tels que l’insomnie ou l’apnée du sommeil, ont tendance à faire plus de cauchemars que les autres.

La National sleep foundation est une organisation américaine créée en 1990 travaillant sur l’amélioration de la santé et du bien-être grâce à la qualité du sommeil. L’organisation est constituée d’un conseiller scientifique, d’un conseil consultatif médical et d’un comité d’examen médical.

Si les cauchemars persistent, il peut être judicieux de consulter un psychologue ou d’adopter une routine de relaxation avant le coucher pour apaiser et détendre votre esprit.

Pour les personnes désireuses de faire un jour un rêve lucide, nous vous conseillons de tenir un journal de rêve et d’y inscrire tous vos songes. C’est une première étape qui a fait ses effets sur de nombreuses personnes.

Que pensez-vous de cet article ?

Partagez votre avis sur les réseaux !
Chloé
Passionnée par le monde mystérieux du sommeil, je suis rédactrice web SEO pour Goodnight.life, le guide incontournable pour tous ceux qui cherchent à améliorer la qualité de leurs nuits. 💤 Grâce à ma veille permanente, je vous offre des articles approfondis sur les troubles du sommeil, les méthodes éprouvées pour un repos optimal et les innovations récentes dans le domaine. Mon credo ? La pertinence de l'article et la fiabilité des sources, le tout pour vous fournir les clés d'un sommeil réparateur. 🗝️
Chroniques du sommeil - 2 matins par semaine dans ta boîte mail

ton rendez-vous gratuit et douillet 2 matins par semaine

2 jours par semaine, on prend le café ensemble pour te parler de l'actualité du sommeil, te donner de nouveaux conseils sommeil, t'informer sur les innovations en matière de sommeil et de bien-être, et bien plus.

articles similaires

du désir sexuel à l'avertissement : quelle est la signification du rêve de serpent ?
Rêver de serpent est souvent synonyme de transformation, de guérison ou de désirs refoulés. Toutefois, la signification des rêves de…
Lire l’article
désir de parentalité caché dans les rêves de bébé ? significations et interprétations possibles
Rêver de bébé est souvent associé à la parentalité, à un nouveau départ ou à une anxiété liée à un…
Lire l’article
pourquoi et comment se souvenir de ses rêves ?
Se réveiller avec un souvenir vivant de ses rêves courant pour de nombreux dormeurs. Pour d'autres en revanche, les souvenirs…
Lire l’article
rêver de taureau : signification et interprétation de la force et de la puissance de vos songes nocturnes
Pour Freud, rêver de manger un taureau noir était synonyme de l'acceptation de sa sexualité et bien souvent, d'un nouveau…
Lire l’article

Soyez les premiers informés des dernières actualités
sur le sommeil 😴

Parce que le sommeil c’est du sérieux.
Abonnez-vous à notre newsletter pour être certain de ne jamais manquer une bonne astuce pour améliorer votre sommeil.

Promis, on n’envoie pas d’emails après 18h.
Logo Blanc
GOODNIGHT.LIFE fournit des informations et des ressources pour permettre aux personnes de prendre des décisions plus avisées en matière de sommeil, afin que vous puissiez dormir sur vos deux oreilles.
annuaires des spécialites
Cliniques du sommeil

Je suis un professionnel de santé
catégories