bien dormir dans le bruit : (re)trouvez le sommeil que vous méritez

Bousculé par le tumulte de votre environnement nocturne, découvrez des stratégies pour le combattre, de l'organisation de votre espace de sommeil à l'exploitation des "bruits blancs" ou "bruits roses". S’isoler du bruit pour dormir est d’autant plus important quand on apprend comment le bruit affecte le sommeil et l’état de santé général. Dormir avec du bruit est possible à condition d'adopter les bonnes techniques.
4 Juin. 2023
Chloé
Temps de lecture : 4 minutes

Les sources de bruits sont très nombreuses et dormir au calme n'est pas toujours possible. Au quotidien, nous sommes plongés dans un brouhaha incessant qui, nous l’espérons tous, s’arrêtera lorsque nous fermerons les yeux le soir venu. Malheureusement, ce souhait, si cher soit-il, n’est pas réalisable pour tout le monde. La circulation, les voisins et le tapage nocturne, les pleurs des enfants… le bruit est un véritable obstacle lorsqu’il s’agit de trouver le sommeil.

Quelles conséquences du bruit sur la qualité du sommeil ?

Être constamment plongé dans le bruit n’est pas bon pour la santé. Trop fort ou en écoute prolongée, le bruit peut par ailleurs développer des acouphènes ou d’autres troubles de l'audition. Les acouphènes sont une sensation auditive et se manifestent par un bruit dérangeant à l’intérieur de l’oreille. Cette perception peut avoir des conséquences graves sur le cerveau. Les acouphènes sont toujours à l’origine des pertes auditives ou de dysfonctionnements du cerveau. Ces acouphènes, lorsqu’ils surviennent au milieu de la nuit ou lorsque vous vous endormez, sont désagréables et troublent le sommeil.

Nous conseillons aux professionnels travaillant dans un secteur bruyant comme les métiers du bâtiment ou les personnes opérant en usine de se protéger du bruit avec des casques de chantier, entre autres. Elles se protégeront ainsi des acouphènes pouvant perturber leur sommeil.

Les bruits retardent également l’endormissement. Alors qu’il faut en moyenne 26 minutes pour plonger dans le sommeil paradoxal (le sommeil des rêves), la présence de bruit peut retarder cette phase de sommeil profond entre 5 à 10 minutes selon le niveau sonore des nuisances.

Nuisances sonores pour le sommeil, quelles sont-elles ?

Les sons extérieurs ne sont pas perçus de la même façon par tout le monde et certains dormeurs ont de grandes difficultés à dormir quand il y a du bruit. L’UNPI (l’Union Nationale des Propriétaires Immobiliers) recense néanmoins trois sources de nuisances sonores parmi les plus courantes dans un foyer :

  • Dans 38 % des cas, elles proviennent du voisinage
  • Les perturbations liées à la circulation routière dans 37 % des cas
  • Les équipements du foyer dérangent les habitants dans près de 15 % des cas

Cette étude de 2014, révèle par ailleurs que 86 % des personnes interrogées étaient gênées par ces nuisances sonores.

Bien entendu, les bruits qui empêchent de dormir peuvent aussi provenir du foyer. Les activités quotidiennes de la famille, comme la télévision, des discussions, des rires, des disputes, les enfants qui se réveillent la nuit, les ronflements de votre partenaire… sont d’autres sources sonores dérangeantes pouvant perturber ou retarder l’endormissement.

Peut-on s'habituer au bruit ?

Si certaines personnes peuvent s’habituer au bruit pendant la nuit, ce n’est pas le cas de l’organisme. Les études sont encore incomplètes et nécessitent d’être approfondies, mais il semblerait que le bruit n'ait pas les mêmes effets d’habituation psychologiques que ce que pourrait penser le dormeur. Les premières recherches montrent que le bruit constant survenant durant le sommeil ou même en journée, aurait des effets cardiovasculaires.

Chez les enfants, le bruit favorise entre autres, la sécrétion de cortisol et d’adrénaline, les hormones du stress. Comme chez les adultes, le bruit empêche également les enfants de bien dormir, or, leur sommeil est très important.

Comment se protéger du bruit pour bien dormir ?

Face à l’impact du bruit sur le sommeil et la santé, il devient urgent de prendre toutes les mesures nécessaires pour s’en isoler rapidement.

S’isoler du bruit avec des accessoires dédiés

Vous vous isolerez du bruit efficacement en optant pour des bouchons d’oreilles ou un casque ou bandeau de sommeil qui constituent une très bonne alternative aux boules Quies. Alpine, Moldex ou encore Medi grade sont de très bonnes marques pour ce qui est des bouchons anti-bruit pour la nuit.

Réorganiser sa chambre à coucher

L’agencement de la chambre, dont l’emplacement de votre lit, peut être un des facteurs déterminants sur votre sommeil et les nuisances sonores. Aussi, un simple remaniement de votre chambre peut suffire si vous n’arrivez pas à dormir à cause du bruit.

Si vous dormez tête vers la fenêtre et que le bruit de la circulation vous dérange pour dormir, essayez de changer le sens de votre lit. Faites-en de même si les bruits extérieurs proviennent de la porte : tentez de vous en éloigner le plus possible.

Vous pouvez également vous renseigner sur un système d'isolation plus performant pour vos murs et la porte de la chambre. Aujourd'hui, plusieurs solutions existent pour isoler ou insonoriser une porte déjà installée.

Combattre le bruit… par le bruit

Plusieurs appareils produisent des bruits blancs ou des bruits dits "roses". Les bruits blancs sont des bruits continus conçus pour masquer d’autres sons. Ce bruit de fond activé au moment du coucher peut prendre la forme du :

  • Bruit de l’aspirateur
  • Bruit de la hotte de la cuisine
  • Bruit des vagues
  • Son de la pluie
  • Des battements de coeur…

Les bruits appelés "roses" pour leur part, font davantage appel à des bruits de la nature. Ce sont des bruits à basses fréquences et à basse puissance aux vertus apaisantes. Les types de bruits roses sont également variés. Aussi, retrouvez le son de la mer ou encore l’écoulement d’une rivière.

Etude : Une étude de 2017 a démontré qu'écouter des bruits roses pour s’endormir peut présenter des effets bénéfiques sur la mémoire.

Désormais, les générateurs de bruits blancs et/ou roses existent dans différents formats, pratiques pour les transporter dans la valise. Ils peuvent également aider à combattre les troubles du sommeil, quand il y a du bruit, mais pas seulement. Ces bruits aident à se détendre et favorisent la relaxation pour une nuit de sommeil plus sereine.

Enlever les sources de bruit présentent dans la pièce à coucher

Que vous dormiez dans une chambre ou dans votre salon dans un studio, la source du bruit diminuant la qualité de votre sommeil s’y trouve peut-être. Selon la source du bruit, plusieurs solutions pour y mettre fin sont possibles :

  • Le tic-tac de l’horloge : retirez les piles, déplacez-la dans une autre pièce, changez votre système d’affichage d’heure en optant pour un réveil numérique par exemple ;
  • Le bruit de la circulation : assurez-vous d’avoir une fenêtre à double vitrage ;
  • La VMC, le ventilateur ou encore la climatisation : renouvelez votre système ou, si possible, ajoutez-y des gaines acoustiques ;
  • Les appareils électroménagers : ne lancez pas votre machine à laver ou le lave-vaisselle au moment du coucher ou installez votre lit aussi loin que possible de cette source de bruit.

L'environnement sonore ne devrait plus vous empêcher de dormir. Testez l’une de ces méthodes ou l’un de ces accessoires du sommeil pour réduire le bruit dans votre chambre. Ces techniques ne sont pas miracles et vous n'aurez pas forcément moins de bruit. Vous pourrez néanmoins retrouver un sommeil de qualité en apprenant à maîtriser cette pollution sonore.

Dormir dans le silence est à la fois reposant, mais aussi bénéfique pour la santé. N'attendez plus, reprenez le contrôle de vos nuits et transformez-les en havre de paix dans les bras de Morphée !

 

Source images

  • Freepik

Que pensez-vous de cet article ?

Partagez votre avis sur les réseaux !
Chloé
Passionnée par le monde mystérieux du sommeil, je suis rédactrice web SEO pour Goodnight.life, le guide incontournable pour tous ceux qui cherchent à améliorer la qualité de leurs nuits. 💤 Grâce à ma veille permanente, je vous offre des articles approfondis sur les troubles du sommeil, les méthodes éprouvées pour un repos optimal et les innovations récentes dans le domaine. Mon credo ? La pertinence de l'article et la fiabilité des sources, le tout pour vous fournir les clés d'un sommeil réparateur. 🗝️
Chroniques du sommeil - 2 matins par semaine dans ta boîte mail

ton rendez-vous gratuit et douillet 2 matins par semaine

2 jours par semaine, on prend le café ensemble pour te parler de l'actualité du sommeil, te donner de nouveaux conseils sommeil, t'informer sur les innovations en matière de sommeil et de bien-être, et bien plus.

articles similaires

rôle et bienfaits de la phase de sommeil paradoxal
Le sommeil paradoxal est la phase la plus intrigante du sommeil. Elle reste aussi importante que le sommeil lent et…
Lire l’article
suivi du sommeil : comprendre sa façon de dormir pour des nuits plus réparatrices
Le sommeil occupe environ un tiers de votre vie. Il semble donc important de savoir ce qu'il se passe pendant…
Lire l’article
le sommeil, un phénomène complexe et fascinant
Le sommeil est un état naturel qui occupe un tiers de notre vie. Chaque nuit, nous nous endormons et nous…
Lire l’article
combien d’heures de sommeil avons-nous besoin pour être en forme ?
Entre les lève-tôt et les couche-tard, aucune différence sur la durée totale de sommeil. Pour les adultes, les scientifiques s'accordent…
Lire l’article
1 2 3 6

Soyez les premiers informés des dernières actualités
sur le sommeil 😴

Parce que le sommeil c’est du sérieux.
Abonnez-vous à notre newsletter pour être certain de ne jamais manquer une bonne astuce pour améliorer votre sommeil.

Promis, on n’envoie pas d’emails après 18h.
Logo Blanc
GOODNIGHT.LIFE fournit des informations et des ressources pour permettre aux personnes de prendre des décisions plus avisées en matière de sommeil, afin que vous puissiez dormir sur vos deux oreilles.
annuaires des spécialites
Cliniques du sommeil

Je suis un professionnel de santé
catégories